Gálatas

1. O Galates dépourvus de sens! qui vous a ensorcelés pour que vous n'obéissiez plus à la vérité? vous, aux yeux de qui Jésus-Christ a été vivement décrit comme crucifié parmi vous?

2. Je veux savoir de vous cette seule chose: Avez-vous reçu l'Esprit par les oeuvres de la loi, ou par la prédication de la foi?

3. Avez-vous tellement perdu le sens, qu'après avoir commencé par l'Esprit, vous finissiez maintenant par la chair?

4. Avez-vous tant souffert en vain? si toutefois ce n'est qu'en vain!

5. Celui donc qui vous communique l'Esprit, et qui fait des miracles parmi vous, le fait-il par les oeuvres de la loi, ou par la prédication de la foi?

6. Comme il est dit d'Abraham: Il crut à Dieu, et cela lui fut attribué à justice;

7. Sachez donc, que ceux qui ont la foi, sont les enfants d'Abraham.

8. Aussi l'Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les Gentils par la foi, annonça d'avance l'Évangile à Abraham, en lui disant: Toutes les nations seront bénies en toi.

9. C'est pourquoi ceux qui croient, sont bénis avec Abraham qui a cru.

10. Mais tous ceux qui s'attachent aux oeuvres de la loi, sont sous la malédiction, puisqu'il est écrit: Maudit est quiconque ne persévère pas à faire toutes les choses qui sont écrites dans le livre de la loi!

11. Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi ou par le choix, cela est évident; parce que: Le juste vivra par la foi.

12. Or, la loi ne justifie pas par la foi; mais dit: L'homme qui aura fait ces choses, vivra par elles.

13. Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, quand il a été fait malédiction pour nous; car il est écrit: Maudit quiconque est pendu au bois.

14. Afin que la bénédiction d'Abraham se répandît sur les Gentils par Jésus-Christ, et que nous recevions par la foi l'Esprit qui avait été promis.

15. Frères, je parle à la manière des hommes: Lorsqu'un contrat a été confirmé par un homme, personne ne l’abolit, ou n'y ajoute rien.

16. Or, les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n'est pas dit: Et à ses postérités, comme s'il s'agissait de plusieurs; mais comme d'une seule: Et à ta Postérité, qui est Christ.

17. Voici donc ce que je dis: Quant à l’alliance que Dieu a auparavant confirmé en Christ, la loi, qui n'est venue que quatre cent trente ans après, n'a pu l'annuler, pour abolir la promesse.

18. Car, si l'héritage vient de la loi, ce n'est plus de la promesse. Or, Dieu l'a donné gratuitement à Abraham par la promesse.

19. A quoi donc sert la loi? Elle a été ajoutée à la promesse à cause des transgressions, jusqu'à la venue de la postérité à qui la promesse avait été faite; et elle fut donnée par le moyen des messagers, et par l'entremise d'un médiateur.

20. Or, un médiateur n'est pas d'un seul représentant, mais Dieu est un seul.

21. La loi est-elle donc contraire aux promesses de Dieu? Nullement; car s'il eût été donné une loi qui pût donner la vie, la justice viendrait véritablement de la loi.

22. Mais l'Écriture a tout renfermé sous le péché, afin que la promesse fût donnée, par la foi en Jésus-Christ, à ceux qui croient.

23. Or, avant que la foi viennent, nous étions renfermés sous la garde de la loi, pour la foi qui devait être révélée.

24. De sorte que la loi a été notre conducteur pour nous mener à Christ, afin que nous puissions être justifiés par la foi.

25. Or, la foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce conducteur légaliste.

26. Car vous êtes tous enfants de Dieu par la foi en Jésus-Christ.

27. Car vous tous qui avez été engagés en Christ, vous avez endossé Christ.

28. Il n'y a plus ni Juif ni Grec; il n'y a plus ni esclave ni libre; il n'y a plus ni homme ni femme; car vous êtes tous un en Jésus-Christ.

29. Et si vous êtes de Christ, vous êtes donc la postérité d'Abraham, et les héritiers selon la promesse.

1. Or, je dis qu'aussi longtemps que l'héritier est enfant, il ne diffère en rien de l'esclave, quoiqu'il soit seigneur de tout;

2. Mais il est sous des tuteurs et des administrateurs jusqu'au temps marqué par le père.

3. Nous aussi de même, lorsque nous étions enfants, nous étions sous l'esclavage des rudiments du monde.

4. Mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d'une femme, né sous la loi,

5. Afin qu'il rachetât ceux qui étaient sous la loi, pour que nous recevions l'adoption.

6. Et, parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans vos cœurs l'Esprit de son Fils, lequel crie: Abba, ô Père!

7. C'est pourquoi tu n'es plus esclave, mais fils, et si tu es fils, tu es aussi héritier de Dieu par Christ.

8. Mais alors, à la vérité, ne connaissant point Dieu, vous serviez des dieux qui n'en sont point de leur nature.

9. Et maintenant que vous avez connu Dieu, ou plutôt que vous avez été connus de Dieu, comment retournez-vous encore à ces faibles et misérables rudiments, auxquels vous voulez vous soumettre de nouveau?

10. Vous observez les jours, les mois, les temps et les années.

11. Je crains pour vous que je n'aie travaillé en vain à votre égard.

12. Soyez comme moi, car moi aussi j'ai été comme vous; je vous en prie, frères.

13. Vous ne m'avez fait aucun tort; et vous savez que je vous ai annoncé ci-devant l'Évangile dans l'infirmité de la chair;

14. Et vous ne m'avez point méprisé ni rejeté, à cause de ces épreuves que j'ai dans ma chair; mais vous m'avez reçu comme un messager de Dieu, et comme Jésus-Christ.

15. Qu'est-ce donc qui faisait alors votre bonheur? Car je vous rends témoignage, que s'il avait été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.

16. Suis-je donc devenu votre ennemi, en vous disant la vérité?

17. Ils sont zélés pour vous; mais non loyalement: au contraire, ils veulent vous détacher de nous, afin que vous soyez zélés pour eux.

18. Or, il est bon d'être zélé pour le bien en tout temps, et non pas seulement lorsque je suis présent parmi vous.

19. Mes petits enfants, pour qui je sens de nouveau les douleurs de l'enfantement, jusqu'à ce que Christ soit formé en vous;

20. Je voudrais être maintenant avec vous, et changer de langage; car je suis dans une grande inquiétude à votre sujet.

21. Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, ne comprenez-vous point la loi?

22. Car il est écrit, qu'Abraham eut deux fils; l'un de l'esclave, et l'autre de la femme libre.

23. Mais celui de l'esclave naquit selon la chair; et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse.

24. Ces choses sont allégoriques; car ces deux femmes sont deux alliances, l'une du mont Sina, qui enfante des esclaves, et c'est Agar.

25. Car Agar signifie le mont Sina, en Arabie, et elle correspond à Jérusalem, la prostituée d'à présent, qui est, en effet, esclave avec ses enfants;

26. Mais la Jérusalem d'en haut est libre, et c'est elle qui est la mère fidèle de nous tous.

27. Car il est écrit: Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantais point, éclate et pousse des cris, toi qui n'as pas été en travail d'enfant; car les enfants de la délaissée seront plus nombreux que ceux de la femme qui était marié.

28. Pour nous, frères, nous sommes les enfants de la promesse, de même qu'Isaac.

29. Mais, comme alors, celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l'Esprit, il en est de même maintenant.

30. Mais que dit l'Écriture? Chasse l'esclave et son fils; car le fils de l'esclave ne sera point héritier avec le fils de la femme libre.

31. Or, frères, nous sommes les enfants, non de l'esclave, mais de la femme libre.

Significados: Agar.

Você está lendo Gálatas na edição APEE, La Bible de l'Épée, em Francês.
Este lívro compôe o Novo Testamento, tem 6 capítulos, e 149 versículos.