Connect with us

Bíblia BO1877

2 Reis 4

1 Or, une veuve d’un des fils des prophètes cria à Elisée, disant: Ton serviteur mon mari est mort; et tu sais que ton serviteur craignait l’Eternel; et son créancier est venu pour prendre mes deux enfants, afin qu’ils soient esclaves.

2 Et Elisée lui répondit: Que te ferai-je? Déclare-moi ce que tu as à la maison. Et elle dit: Ta servante n’a rien dans toute la maison qu’un pot d’huile.

3 Alors il lui dit: Va, demande des vases à tous tes voisins, des vases qui soient vides, et n’en demande pas en petit nombre.

4 Puis entre et ferme la porte sur toi et sur tes enfants, et en verse dans tous ces vases, faisant ôter ceux qui seront pleins.

5 Ainsi elle partit d’avec lui, et ferma la porte sur elle et sur ses enfants; et ils lui apportaient les vases , et elle versait.

6 Et il arriva que dès qu’elle eut rempli les vases, elle dit à son fils: Apporte-moi encore un vase. Et il répondit: Il n’y a plus de vase; et l’huile s’arrêta.

7 Alors elle s’en vint le rapporter à l’homme de Dieu, lequel lui dit: Va, vends l’huile, et paye ta dette, et toi et tes fils vous vivrez du reste.

8 Et il arriva un jour qu’Elisée passa par Sçunem, où il y avait une femme qui avait de grands biens; et elle le retint avec de grandes instances à manger du pain chez elle ; et toutes les fois qu’il passait il s’y retirait pour manger.

9 Et elle dit à son mari: Je connais maintenant que cet homme-ci, qui passe souvent chez nous, est un saint homme de Dieu.

10 Faisons-lui, je te prie, une petite chambre haute, et mettons-lui là un lit, une table, un siège et un chandelier, afin que quand il viendra vers nous, il se retire là.

11 Il arriva donc un jour qu’il vint là, et il se retira dans cette chambre haute, et y reposa.

12 Et il dit à Guéhazi son serviteur: Appelle cette Sçunamite. Et il l’appela, et elle se présenta devant lui.

13 Alors il dit à Guéhazi: Dis maintenant à cette femme : Voici, tu as pris tous ces soins pour nous; que pourrait-on faire pour toi? As-tu à parler au roi, ou au chef de l’armée? Et elle répondit: J’habite au milieu de mon peuple.

14 Il dit donc à Guéhazi : Que lui faudrait-il faire? Et Guéhazi répondit: Certainement, elle n’a point de fils, et son mari est vieux.

15 Alors il dit: Appelle-la. Et il l’appela, et elle se présenta à la porte.

16 Et il lui dit: L’année qui vient, en cette même saison, tu embrasseras un fils. Et elle répondit: Non, mon seigneur, homme de Dieu, ne mens point à ta servante.

17 Cette femme-là donc conçut et enfanta un fils, un an après, dans la même saison, comme Elisée lui avait dit.

18 Et l’enfant étant devenu grand, il arriva un jour qu’il sortit pour aller trouver son père vers les moissonneurs.

19 Et il dit à son père: Ma tête, ma tête. Et le père dit au serviteur: Porte-le à sa mère.

20 Il le porta donc et l’amena à sa mère, et il demeura sur ses genoux jusqu’à midi, et il mourut.

21 Et elle monta, et le coucha sur le lit de l’homme de Dieu, et ayant fermé la porte sur lui, elle sortit.

22 Ensuite elle cria à son mari, et dit: Je te prie; envoie-moi un des serviteurs et une ânesse, et je m’en irai jusqu’à l’homme de Dieu. puis je reviendrai.

23 Et il dit: Pourquoi vas-tu vers lui aujourd’hui? Ce n’est point la nouvelle lune, ni le sabbat. Elle répondit: Tout va bien.

24 Elle fit donc seller l’ânesse, et dit à son serviteur: Mène- la , et marche, et ne m’empêche point d’avancer chemin sur l’ânesse , si je ne te le dis.

25 Ainsi elle s’en alla, et vint vers l’homme de Dieu en la montagne de Carmel. Et sitôt que l’homme de Dieu eut vu qu’elle venait vers lui, il dit à Guéhazi son serviteur: Voilà la Sçunamite.

26 Va, cours au-devant d’elle, et demande-lui si elle, son mari et son enfant se portent bien. Et elle répondit: Bien.

27 Puis elle vint vers l’homme de Dieu sur la montagne, et embrassa ses pieds. Et Guéhazi s’approcha pour la repousser mais l’homme de Dieu lui dit: Laisse-la, car elle a le cœur outré; et l’Eternel me l’a caché, et ne me l’a point déclaré.

28 Alors elle dit: Avais-je demandé un fils à mon seigneur? Ne te dis-je pas: Ne fais point que je sois trompée?

29 Et il dit à Guéhazi: Ceins tes reins, prends mon bâton à ta main, et t’en va; si tu trouves quelqu’un, ne le salue point, et si quelqu’un te salue, ne lui réponds point; ensuite tu mettras mon bâton sur le visage du garçon.

30 Mais la mère du jeune garçon dit: L’Eternel est vivant, et ton âme est vivante, que je ne te laisserai point. Et il se leva, et s’en alla après elle.

31 Or, Guéhazi était passé devant eux, et il avait mis le bâton sur le visage du garçon; mais il n’y eut ni voix ni aucune apparence qu’on eût égard à ce qu’il faisait, et il retourna au-devant de lui, et il lui en fit le rapport, disant: L’enfant ne s’est point réveillé.

32 Elisée donc entra dans la maison, et voilà, le garçon était mort, et couché sur son lit.

33 Et étant entré dans sa chambre , il ferma la porte sur eux deux, et pria l’Eternel.

34 Puis il monta et se coucha sur l’enfant, et mit sa bouche sur la bouche de l’enfant, et ses yeux sur ses yeux, et ses paumes sur ses paumes, et s’étendit sur lui; et la chair de l’enfant fut échauffée.

35 Puis il se retirait et allait par la maison, tantôt çà, tantôt là, et remontait et s’étendait encore sur lui: enfin le garçon éternua sept fois et ouvrit les yeux.

36 Alors Elisée appela Guéhazi et lui dit: Appelle cette Sçunamite; et il l’appela, et elle vint vers lui, et il lui dit: Prends ton fils.

37 Elle vint donc et se jeta à ses pieds, et se prosterna en terre, puis elle prit son fils et sortit.

38 Et Elisée revint à Guilgal. Or, il y avait une famine au pays, et les fils des prophètes étaient assis devant lui. Et il dit à son serviteur: Mets le grand pot, et cuis du potage pour les fils des prophètes.

39 Mais quelqu’un sortit aux champs pour recueillir des herbes, et il trouva de la vigne sauvage, et il cueillit des coloquintes sauvages plein sa robe, et étant venu, il les mit par pièces dans le pot où était le potage; car on ne savait ce que c’était .

40 Et on dressa de ce potage à quelques-uns pour en manger; mais sitôt qu’ils eurent mangé de ce potage, ils s’écrièrent et dirent: Homme de Dieu, la mort est dans ce pot: et ils n’en purent manger.

41 Et il dit: Apportez ici de la farine, et il la jeta dans le pot, et dit: Qu’on en dresse à ce peuple, afin qu’il mange; et il n’y avait plus rien de mauvais dans le pot.

42 Alors il vint un homme de Bahal-Sçalisça, qui apporta à l’homme de Dieu du pain des premiers fruits, savoir , vingt pains d’orge et du grain en épi avec sa paille. Et Elisée dit: Donne cela à ce peuple, afin qu’ils mangent.

43 Et son serviteur lui dit: Donnerais-je ceci à cent hommes? Mais il lui répondit: Donne- le à ce peuple, et qu’ils mangent. Car ainsi a dit l’Eternel: Ils mangeront, et il y en aura de reste.

44 Il mit donc cela devant eux, et ils mangèrent, et ils en laissèrent de reste, selon la parole de l’Eternel.

Continuar Lendo