Connect with us

Bíblia BO1877

2 Reis 5

1 Or, Naaman, chef de l’armée du roi de Syrie, était un homme puissant auprès de son seigneur, et il était en grand honneur, parce que l’Eternel avait délivré les Syriens par son moyen; mais cet homme fort et vaillant était lépreux.

2 Et quelques troupes étaient sorties de Syrie, et avaient emmené prisonnière une petite fille du pays d’Israël qui servait la femme de Naaman.

3 Et elle dit à sa maîtresse: Je souhaiterais que mon seigneur se présenta devant le prophète qui est à Samarie; il l’aurait d’abord guéri de sa lèpre.

4 Quelqu’un donc vint et le rapporta à son seigneur, et lui dit: La fille qui est du pays d’Israël a dit telle et telle chose.

5 Et le roi de Syrie dit à Naaman: Va, vas- y ; et j’enverrai une lettre au roi d’Israël. Il y alla donc, et prit en sa main dix talents d’argent et six mille pièces d’or, et dix robes de rechange.

6 Et il apporta une lettre au roi d’Israël en ces termes: Dès que cette lettre te sera parvenue, tu sauras que je t’ai envoyé Naaman mon serviteur, afin que tu le guérisses de sa lèpre.

7 Dès que le roi d’Israël eut lu la lettre, il déchira ses vêtements et dit: Suis -je Dieu pour faire mourir et pour rendre la vie, que cet homme envoie vers moi, pour guérir un homme de sa lèpre? C’est pourquoi, considérez maintenant, et voyez qu’il cherche une occasion contre moi.

8 Mais aussitôt qu’Elisée, homme de Dieu, eut appris que le roi d’Israël avait déchiré ses vêtements, il envoya dire au roi: Pourquoi as-tu déchiré tes vêtements? Qu’il vienne maintenant vers moi, et qu’il sache qu’il y a un prophète en Israël.

9 Naaman donc vint avec ses chevaux et avec son chariot, et se tint à la porte de la maison d’Elisée.

10 Et Elisée lui envoya dire: Va, et te lave sept fois au Jourdain, et ta chair te reviendra telle qu’auparavant , et tu seras net.

11 Mais Naaman se mit fort en colère, et s’en alla, disant: Je pensais en moi-même: Il sortira incontinent, il invoquera le nom de l’Eternel son Dieu, et il avancera sa main sur l’endroit de la plaie , et guérira le lépreux.

12 Abana et Parpar, fleuves de Damas, ne sont – ils pas meilleurs que toutes les eaux d’Israël? Ne m’y laverais-je pas bien, et je deviendrais net? Ainsi il s’en retournait, et s’en allait tout en colère.

13 Mais ses serviteurs s’approchèrent, et lui dirent: Mon père, si le prophète t’eût dit quelque chose de bien considérable, ne l’aurais-tu pas fait? Combien plutôt donc dois – tu faire ce qu’il t’a dit: Lave-toi, et tu deviendras net.

14 Ainsi il descendit, et se plongea au Jourdain sept fois, selon la parole de l’homme de Dieu; et sa chair lui revint semblable à la chair d’un petit enfant, et il fut net.

15 Alors il retourna vers l’homme de Dieu, lui et toute sa suite, et vint se présenter devant lui, et dit: Voici, maintenant je connais qu’il n’y a point d’autre Dieu dans toute la terre, qu’en Israël. C’est pourquoi, maintenant je te prie, prends le présent de ton serviteur.

16 Mais Elisée répondit: L’Eternel, en la présence duquel je suis, est vivant, que je ne le prendrai point. Et bien qu’il le pressât fort de le prendre, il le refusa toujours .

17 Et Naaman dit: Mais je te prie, ne pourrait-on point donner à ton serviteur de la terre d’Israël la charge de deux mulets? car ton serviteur ne fera plus d’holocauste ni de sacrifice à d’autres dieux, mais seulement à l’Eternel.

18 L’Eternel veuille pardonner ceci à ton serviteur, c’est que quand mon maître entrera dans la maison de Rimmon pour se présenter là, et qu’il s’appuiera sur ma main, je me prosternerai dans la maison de Rimmon; l’Eternel, dis – je , me veuille pardonner cela, quand je me prosternerai dans la maison de Rimmon.

19 Et il lui dit: Va en paix. Ainsi étant parti d’avec lui, il marcha quelque petit espace de pays.

20 Alors Guéhazi, serviteur d’Elisée, homme de Dieu, dit en lui – même : Voici, mon maître a refusé de prendre quoi que ce soit de la main de Naaman Syrien, de tout ce qu’il avait apporté; l’Eternel est vivant, que je courrai après lui, et je prendrai quelque chose de lui.

21 Guéhazi donc courut après Naaman; et Naaman voyant qu’il courait après lui, se jeta hors de son chariot au-devant de lui, et dit: Tout va-t-il bien?

22 Et il répondit: Tout va bien. Mon maître m’a envoyé pour te dire: Voici, à cette heure deux jeunes hommes de la montagne d’Ephraïm sont venus vers moi, qui sont des fils des prophètes; je te prie, donne-leur un talent d’argent et deux robes de rechange.

23 Et Naaman dit: Prends hardiment deux talents; et il le pressa tant, qu’on serra deux talents d’argent dans deux sacs; il lui donna aussi deux robes de rechange; et il les donna à deux de ses serviteurs, qui les portèrent devant lui.

24 Et quand il fut venu dans un lieu secret, il les prit d’entre leurs mains, et serra tout dans une maison; puis il renvoya ces gens-là, et ils s’en retournèrent.

25 Et il entra, et se présenta devant son maître; et Elisée lui dit: D’où viens – tu , Guéhazi? Et il lui répondit: Ton serviteur n’a été ni çà ni là.

26 Mais il lui dit: Mon esprit n’est-il pas allé là , quand cet homme s’est retourné de dessus son chariot au-devant de toi? Est-ce le temps de prendre de l’argent et des vêtements, pour acheter des oliviers, des vignes, du gros et du menu bétail, des serviteurs et des servantes?

27 C’est pourquoi la lèpre de Naaman s’attachera à toi et à ta postérité à jamais. Et il sortit de devant lui blanc de lèpre comme la neige.

Continuar Lendo