Connect with us

Bíblia JND

Lucas 20

1 Et il arriva, l’un de ces jours*, comme il enseignait le peuple dans le temple et évangélisait, que les principaux sacrificateurs et les scribes survinrent avec les anciens.

2 Et ils lui parlèrent, disant : Dis-nous par quelle autorité tu fais ces choses, ou qui est celui qui t’a donné cette autorité ?

3 Et répondant, il leur dit : Je vous demanderai, moi aussi, une chose, et dites-moi :

4 Le baptême de Jean était-il du ciel, ou des hommes ?

5 Et ils raisonnèrent entre eux, disant : Si nous disons : Du ciel, il dira : Pourquoi ne l’avez-vous pas cru ?

6 Et si nous disons : Des hommes, tout le peuple nous lapidera, car il est persuadé que Jean était un prophète.

7 Et ils répondirent qu’ils ne savaient pas d’où [il était].

8 Et Jésus leur dit : Moi non plus, je ne vous dis pas par quelle autorité je fais ces choses.

9 Et il se mit à dire au peuple cette parabole : Un homme planta une vigne, et la loua à des cultivateurs, et s’en alla hors du pays pour longtemps.

10 Et en la saison, il envoya un esclave aux cultivateurs, afin qu’ils lui donnassent du fruit de la vigne ; mais les cultivateurs, l’ayant battu, le renvoyèrent à vide.

11 Et il envoya encore un autre esclave ; mais l’ayant battu lui aussi, et l’ayant traité ignominieusement, ils le renvoyèrent à vide.

12 Et il en envoya encore un troisième ; mais ils blessèrent aussi celui-ci, et le jetèrent dehors.

13 Et le maître de la vigne dit : Que ferai-je ? J’enverrai mon fils bien-aimé ; peut-être que, quand ils verront celui-ci, ils le respecteront.

14 Mais quand les cultivateurs le virent, ils raisonnèrent entre eux, disant : Celui-ci est l’héritier, tuons-le, afin que l’héritage soit à nous.

15 Et l’ayant jeté hors de la vigne, ils le tuèrent. Que leur fera donc le maître de la vigne ?

16 Il viendra et fera périr ces cultivateurs, et donnera la vigne à d’autres. Et l’ayant entendu, ils dirent : Qu’ainsi n’advienne !

17 Et lui, les regardant, dit : Qu’est-ce donc que ceci qui est écrit : «La pierre que ceux qui bâtissaient ont rejetée, celle-là est devenue la maîtresse pierre du coin» ? [Psaume 118:22].

18 Quiconque tombera sur cette pierre, sera brisé ; mais celui sur qui elle tombera, elle le broiera.

19 Et les principaux sacrificateurs et les scribes cherchèrent, en cette heure même, à mettre les mains sur lui ; et ils craignaient le peuple, car ils connurent qu’il avait dit cette parabole contre eux.

20 Et l’observant, ils envoyèrent des agents secrets, qui feignaient d’être justes, pour le surprendre en [quelque] parole, de manière à le livrer au magistrat et au pouvoir du gouverneur.

21 Et ils l’interrogèrent, disant : Maître, nous savons que tu dis et que tu enseignes justement, et que tu n’as point égard à l’apparence des personnes, mais que tu enseignes la voie de Dieu avec vérité.

22 Nous est-il permis de payer le tribut à César*, ou non ?

23 Et s’apercevant de leur perfidie, il leur dit : Pourquoi me tentez-vous ?

24 Montrez-moi un denier ; de qui a-t-il l’image et l’inscription ? Et répondant, ils dirent : De César.

25 Et il leur dit : Rendez donc les choses de César à César, et les choses de Dieu à Dieu.

26 Et ils ne pouvaient le surprendre dans ses paroles devant le peuple ; et étonnés de sa réponse, ils se turent.

27 Et quelques-uns des sadducéens, qui nient qu’il y ait une résurrection, s’approchèrent, et l’interrogèrent,

28 disant : Maître, Moïse nous a écrit, que si le frère de quelqu’un meurt, ayant une femme, et qu’il meure sans enfants, son frère prenne la femme et suscite de la postérité* à son frère**.

29 Il y avait donc sept frères ; et le premier, ayant pris une femme, mourut sans enfants ;

30 et le second [prit la femme, et celui-ci aussi mourut sans enfants] ;

31 et le troisième la prit, et de même aussi les sept : ils ne laissèrent pas d’enfants et moururent ;

32 et après eux tous la femme aussi mourut.

33 Dans la résurrection donc, duquel d’entre eux sera-t-elle la femme, car les sept l’ont eue pour femme ?

34 Et Jésus leur dit : Les fils de ce siècle* se marient et sont donnés en mariage ;

35 mais ceux qui seront estimés dignes d’avoir part à ce siècle-là et à la résurrection d’entre les morts, ne se marient ni ne sont donnés en mariage,

36 car aussi ils ne peuvent plus mourir ; car ils sont semblables aux anges, et ils sont fils de Dieu, étant fils de la résurrection.

37 Or que les morts ressuscitent, Moïse même l’a montré, au [titre] : «Du buisson», quand il appelle le *Seigneur : le Dieu d’Abraham, et le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob*.

38 Or il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; car pour lui tous vivent.

39 Et quelques-uns des scribes, répondant, dirent : Maître, tu as bien dit.

40 Et ils n’osèrent plus l’interroger sur rien.

41 Et il leur dit : Comment dit-on que le Christ est fils de David ?

42 Et David lui-même dit, dans le livre des Psaumes : «Le *Seigneur a dit à mon seigneur : Assieds-toi à ma droite,

43 jusqu’à ce que je mette tes ennemis pour marchepied de tes pieds» [Psaume 110:1].

44 David donc l’appelle seigneur ; et comment est-il son fils ?

45 Et comme tout le peuple écoutait, il dit à ses disciples :

46 Soyez en garde contre les scribes, qui se plaisent à se promener en longues robes, et qui aiment les salutations dans les places publiques, et les premiers sièges dans les synagogues, et les premières places dans les repas ;

47 qui dévorent les maisons des veuves, et pour prétexte font de longues prières ; — ceux-ci recevront une sentence plus sévère.

Continuar Lendo