1. Alors l'Éternel répondit à Job du sein de la tempête, et dit:

2. Qui est celui-ci qui obscurcit mes plans par des discours sans science?

3. Ceins donc tes reins comme un vaillant homme, je t'interrogerai, et tu m'instruiras.

4. Où étais-tu quand je jetais les fondations de la terre? Dis-le, si tu as de l'intelligence.

5. Qui en a réglé les mesures, si tu le sais, ou qui a étendu le niveau sur elle?

6. Sur quoi en a-t-on fait plonger les bases, ou qui en a posé la pierre angulaire,

7. Quand les étoiles du matin poussaient ensemble des cris de joie, et les fils de Dieu, des acclamations?

8. Et qui renferma la mer dans des portes, quand elle sortit en s'élançant du sein de la terre;

9. Quand je lui donnai la nuée pour vêtement, et l'obscurité pour langes;

10. Quand j'établis ma loi sur elle, quand je lui mis des verrous et des portes,

11. Et que je lui dis: Tu viendras jusqu'ici, et tu n'iras pas plus loin; ici s'arrêtera l'orgueil de tes flots?

12. Depuis que tu es au monde, as-tu commandé au matin, as-tu marqué à l'aurore sa place,

13. Pour qu'elle saisisse les extrémités de la terre, et que les méchants soient chassés?

14. La terre change de forme comme l'argile sous le cachet, et toutes choses se lèvent comme pour la vêtir.

15. La lumière des méchants leur est ôtée, et le bras des menaçants est rompu.

16. As-tu pénétré jusqu'aux sources de la mer, et t'es-tu promené au fond de l'abîme?

17. Les portes de la mort se sont-elles découvertes à toi? Et as-tu vu les portes de l'ombre de la mort?

18. As-tu compris l'étendue de la terre? Si tu sais tout cela, dis-le!

19. Où est le chemin du séjour de la lumière? Et les ténèbres, où est leur demeure?

20. Car tu peux les ramener à leur domaine, et tu connais les sentiers de leur maison!

21. Tu le sais; car alors tu étais né, et le nombre de tes jours est grand!

22. As-tu pénétré jusqu'aux trésors de neige? Et as-tu vu les trésors de grêle,

23. Que je réserve pour les temps de détresse, pour le jour de la bataille et du combat?

24. Par quels chemins se partage la lumière, et le vent d'orient se répand-il sur la terre?

25. Qui a donné à l'averse ses canaux, et sa voie à l'éclair des tonnerres,

26. Pour faire pleuvoir sur une terre sans habitants, sur un désert sans hommes,

27. Pour abreuver des lieux déserts et désolés, et faire germer et sortir l'herbe?

28. La pluie a-t-elle un père? Ou, qui enfante les gouttes de rosée?

29. De quel sein est sortie la glace? Et qui enfante le givre du ciel?

30. Les eaux se dissimulent, changées en pierre, et la surface de l'abîme se prend.

31. Peux-tu resserrer les liens des Pléiades, ou détacher les chaînes d'Orion?

32. Fais-tu sortir en leur temps les signes du zodiaque? Et conduis-tu la grande Ourse avec ses petits?

33. Connais-tu les lois du ciel? Ou disposes-tu de son pouvoir sur la terre?

34. Élèves-tu ta voix vers la nuée, pour que des eaux abondantes te couvrent?

35. Envoies-tu les éclairs? Partent-ils, et te disent-ils: Nous voici?

36. Qui a mis la sagesse dans les nues, qui a donné au météore l'intelligence?

37. Qui compte les nuages avec sagesse, qui incline les outres des cieux,

38. Quand la poussière se délaie et se met en fusion, et que les mottes s'agglomèrent?

1. Chasses-tu pour le lion sa proie, et assouvis-tu la faim des lionceaux,

2. Quand ils se tapissent dans leurs repaires, quand ils sont aux aguets dans les fourrés?

3. Qui apprête la nourriture au corbeau, quand ses petits crient vers Dieu et volent çà et là, n'ayant rien à manger?

4. Sais-tu le temps où les chamois mettent bas? As-tu observé quand les biches faonnent?

5. As-tu compté les mois de leur portée, et sais-tu le temps où elles mettent bas?

6. Elles se courbent, elles font sortir leurs petits, et se délivrent de leurs douleurs;

7. Leurs petits se fortifient, ils croissent en plein air, ils s'en vont et ne reviennent plus vers elles.

8. Qui a lâché l'onagre en liberté, et qui a délié les liens de cet animal farouche,

9. A qui j'ai donné la steppe pour demeure, et la terre salée pour habitation?

10. Il se rit du bruit de la ville; il n'entend pas les clameurs de l'ânier.

11. Il parcourt les montagnes qui sont ses pâturages, il cherche partout de la verdure.

12. Le buffle veut-il te servir? Passe-t-il la nuit auprès de ta crèche?

13. Attaches-tu le buffle par la corde au sillon? Herse-t-il tes champs en te suivant?

14. Te fies-tu à lui parce que sa force est grande, et lui abandonnes-tu ton travail?

15. Comptes-tu sur lui pour rentrer ton grain, et pour l'amasser sur ton aire?

16. L'aile de l'autruche s'agite joyeusement; est-ce l'aile et la plume de la cigogne?

17. Non, car elle abandonne ses œufs à terre, elle les fait couver sur la poussière;

18. Elle oublie qu'un pied peut les fouler, une bête des champs les écraser.

19. Elle est dure envers ses petits, comme s'ils n'étaient pas siens. Son travail est vain, elle ne s'en inquiète pas.

20. Car Dieu l'a privée de sagesse, et ne lui a point départi d'intelligence.

21. Quand elle se lève, et bat des ailes, elle se moque du cheval et de son cavalier.

22. As-tu donné au cheval sa vigueur? As-tu revêtu son cou de la crinière frémissante?

23. Le fais-tu bondir comme la sauterelle? Son fier hennissement donne la terreur.

24. De son pied il creuse la terre; il se réjouit en sa force; il va à la rencontre de l'homme armé;

25. Il se rit de la crainte, il n'a peur de rien; il ne recule point devant l'épée.

26. Sur lui retentit le carquois, la lance étincelante et le javelot.

27. Bondissant et frémissant, il dévore l'espace; il ne peut se contenir dès que la trompette sonne;

28. Dès qu'il entend la trompette, il hennit; il sent de loin la bataille, la voix tonnante des chefs et les clameurs des guerriers.

29. Est-ce par ta sagesse que l'épervier prend son vol, et déploie ses ailes vers le Midi?

30. Est-ce sur ton ordre que l'aigle s'élève, et qu'il place son aire sur les hauteurs?

31. Il habite sur les rochers, il se tient sur la dent des rochers, sur les lieux inaccessibles.

32. De là, il découvre sa proie; ses yeux la voient de loin.

33. Ses petits sucent le sang, et partout où il y a des corps morts, il s'y trouve.

34. L'Éternel adressa la parole à Job, et dit:

35. Le censeur contestera-t-il avec le Tout-Puissant? L'accusateur de Dieu répondra-t-il à cela?

36. Alors Job répondit à l'Éternel et dit:

37. Je suis trop peu de chose; que te répondrais-je? Je mets ma main sur ma bouche.

38. J'ai parlé une fois, et je ne répondrai plus. J'ai parlé deux fois, et je n'y retournerai plus.

1. Et l'Éternel répondit à Job du sein de la tempête, et dit:

2. Ceins tes reins, comme un vaillant homme; je t'interrogerai, et tu m'instruiras.

Significados: Sur.

Você está lendo na edição OSTERVALD, Ostervald, em Francês.
Este lívro compôe o Antigo Testamento, tem 42 capítulos, e 1068 versículos.