Connect with us

Bíblia VIGOUROUX

Jó 2

1 Or il arriva que les fils de Dieu étant venus un (certain) jour se présenter devant le Seigneur, et Satan étant aussi venu parmi eux se présenter devant le Seigneur,

2 le Seigneur lui dit : D'où viens-tu ? Il répondit : J'ai fait le tour de la terre, et je l'ai parcourue tout entière (traversée).

3 Le Seigneur dit encore à Satan : As-tu considéré mon serviteur Job, qui n'a pas d'égal sur la terre, qui est un homme simple et droit, qui craint Dieu et fuit le mal, et qui maintient encore son innocence ? Cependant tu m'as porté à agir (excité) contre lui pour l'affliger sans motif.

4 Satan lui répondit : L'homme donnera peau pour peau, et tout ce qu'il a pour sauver sa vie ;

5 mais étendez votre main, et frappez ses os et sa chair, et vous verrez s'il ne vous maudira pas en face.

6 Le Seigneur dit donc à Satan : Va, (Voilà qu') il est en ta main ; mais ne touche pas à sa vie.

7 Satan, étant sorti de devant le Seigneur, frappa Job d'un ulcère malin (d'une plaie horrible), depuis la plante des pieds jusqu'à la tête.

8 Et Job, assis sur un fumier, ôtait avec un tesson la pourriture de ses ulcères (raclait la sanie).

9 Alors sa femme lui dit : Tu demeures encore dans ta simplicité ? Maudis Dieu, et meurs.

10 Il lui dit : Tu parles comme une femme qui n'a pas de sens. Si nous avons reçu les biens de la main du Seigneur, pourquoi n'en recevrons-nous pas les maux ? Dans toutes ces choses Job ne pécha pas par ses lèvres.

11 Cependant trois amis de Job apprirent tous les maux qui lui étaient arrivés, et ils vinrent chacun de leur pays : Eliphaz de Théman, Baldad de Suha, et Sophar de Naamath. Car ils s'étaient concertés pour venir le voir ensemble, et le consoler.

12 Et ayant levé de loin les yeux, ils ne le reconnurent pas ; et (jetant un grand cri,) ils pleurèrent à haute voix, déchirèrent leurs vêtements, et jetèrent de la poussière en l'air au-dessus de leur tête.

13 Et ils se tinrent assis à terre avec lui sept jours et sept nuits, et nul ne lui dit une parole, car ils voyaient que sa douleur était extrême (violente).

Continuar Lendo