Connect with us

Bíblia VIGOUROUX

Jó 38

1 Alors le Seigneur parla à Job du milieu d'un tourbillon, et lui dit :

2 Quel est celui qui obscurcit les pensées par des discours inconsidérés (mêle des sentences à des discours maladroits) ?

3 Ceins tes reins comme un homme (de cœur) ; je t'interrogerai, et tu me répondras.

4 Où étais-tu quand je jetais les fondements de la terre ? Dis-le-moi, si tu as de l'intelligence.

5 Sais-tu qui en a réglé les mesures, ou qui a tendu sur elle le cordeau ?

6 Sur quoi ses bases sont-elles affermies ? ou qui a posé sa pierre angulaire,

7 tandis que les astres du matin me louaient ensemble, et que les fils de Dieu poussaient des cris de joie ?

8 Qui a (r)enfermé la mer avec des portes (digues), lorsqu'elle s'élançait comme (sortant) du (d'un) sein maternel,

9 lorsque je lui donnais les nuées pour vêtement, et que je l'enveloppais d'obscurité comme de langes d'enfant ?

10 Je l'ai resserrée dans mes limites ; je lui ai mis des barrières et des portes (un verrou et une porte à deux battants) ;

11 et j'ai dit : Tu viendras jusqu'ici, et tu ne passeras pas plus loin, et tu briseras là l'orgueil de tes flots.

12 Est-ce toi qui, depuis ta naissance, as donné des ordres à l'étoile du matin, et qui as montré sa place à l'aurore ?

13 As-tu saisi les extrémités de la terre, la secouant pour en rejeter (chasser) les impies ?

14 Elle se transforme alors comme l'argile sous le cachet, et elle se montre comme couverte d'un (demeurera comme un) vêtement.

15 La lumière des impies leur sera enlevée ; et leur bras, qui se lève, sera brisé.

16 Es-tu entré jusqu'au fond de la mer, et t'es-tu promené aux extrémités de l'abîme ?

17 Les portes de la mort t'ont-elles été ouvertes ? et as-tu vu ces (les) portes ténébreuses ?

18 As-tu considéré l'étendue de la terre ? Indique-moi toutes ces choses si tu les connais.

19 Sur quelle route habite la lumière, et quelle est la demeure des ténèbres,

20 afin que tu les conduises toutes deux à leurs limites, et que tu connaisses les sentiers de leur séjour.

21 Savais-tu, alors, que tu devais naître, et connaissais-tu le nombre de tes jours ?

22 Es-tu entré dans les trésors de la neige, ou as-tu contemplé (aperçu) les trésors de la grêle,

23 que j'ai préparés pour le temps de l'ennemi, pour le jour de la guerre et du combat ?

24 Par quelle voie la lumière se divise-t-elle, et la chaleur se répand-elle sur la terre ?

25 Qui a ouvert une route aux pluies impétueuses, et un passage au tonnerre éclatant,

26 pour faire pleuvoir dans une terre sans habitants, dans un désert où aucun mortel ne demeure ;

27 pour inonder les lieux solitaires (inaccessibles) et isolés, et pour y faire germer l'herbe verte ?

28 Qui est le père de la pluie, et qui a engendré les gouttes de rosée ?

29 Du sein de qui la glace est-elle sortie ? et qui a engendré la gelée du ciel ?

30 Les eaux se durcissent comme la pierre, et la surface de l'abîme devient solide.

31 Pourras-tu joindre ensemble les brillantes étoiles des Pléiades, et détourner l'Ours (Arcturus) de son cours ?

32 Est-ce toi qui fais paraître en son temps l'étoile du matin (Lucifer), et qui fais lever l'étoile du soir sur les habitants (fils) de la terre ?

33 Connais-tu l'ordre du ciel, et règles-tu son influence (en rendras-tu raison) sur la terre ?

34 Elèveras-tu ta voix jusqu'aux nuées, et des torrents d'eaux te (re)couvriront-ils ?

35 Lances-tu des tonnerres (foudres), et partent-ils à l'instant ; et, revenant ensuite, te disent-ils : Nous voici ?

36 Qui a mis la sagesse dans le cœur de l'homme, ou qui a donné au coq l'intelligence ?

37 Qui exposera l'arrangement (la conduite) des cieux, et qui fera taire leur harmonie (cesser el concert du ciel) ?

38 Quand la poussière se répand(ait)-elle sur la terre, et quand les mottes (glèbes) se colleront-elles (durcissaient-elles) ensemble ?

39 Prendras-tu la proie pour la lionne, et rassasieras-tu la faim (empliras-tu l'âme, note) de ses petits,

40 lorsqu'ils sont couchés dans leurs antres, et qu'ils sont en embuscade dans leurs cavernes ?

41 Qui prépare au corbeau sa nourriture, lorsque ses petits courent çà et là et crient vers Dieu, parce qu'ils n'ont rien à manger ?

Continuar Lendo