Connect with us

Bíblia VIGOUROUX

Lucas 2

1 Or il arriva qu'en ces jours-là, il parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre.

2 Ce premier recensement fut fait par Cyrinus, gouverneur de Syrie.

3 Et tous allaient se faire enregistrer, chacun dans sa ville.

4 Joseph aussi monta de Nazareth, ville de Galilée, en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléem, parce qu'il était de la maison et de la famille de David,

5 pour se faire enregistrer avec Marie son épouse, qui était enceinte.

6 Or il arriva, pendant qu'ils étaient là, que les jours où elle devait enfanter furent accomplis.

7 Et elle enfanta son fils premier-né, et elle l'enveloppa de langes, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie.

8 Et il y avait, dans la même contrée, des bergers qui passaient les veilles de la nuit à la garde de leur troupeau.

9 Et voici qu'un ange du Seigneur leur apparut, et qu'une lumière divine resplendit autour d'eux ; et ils furent saisis d'une grande crainte.

10 Et l'ange leur dit : Ne craignez pas ; car voici que je vous annonce (la bonne nouvelle d') une grande joie qui sera pour tout le peuple :

11 c'est qu'il vous est né aujourd'hui, dans la ville de David, un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.

12 Et vous le reconnaîtrez à ce signe : Vous trouverez un enfant enveloppé de langes, et couché dans une crèche.

13 Au même instant, il se joignit à l'ange une troupe (multitude) de l'armée céleste, louant Dieu, et disant :

14 Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et, sur la terre, paix aux hommes de bonne volonté.

15 Et il arriva que, lorsque les anges les eurent quittés pour retourner dans le ciel, les bergers se disaient l'un à l'autre : Passons jusqu'à Bethléem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître.

16 Et ils y allèrent en grande hâte, et ils trouvèrent Marie et Joseph, et l'enfant couché dans une crèche.

17 Et en le voyant, ils reconnurent la vérité de ce qui leur avait été dit au sujet de cet enfant.

18 Et tous ceux qui l'entendirent admirèrent ce qui leur avait été raconté par les bergers.

19 Or Marie conservait toutes ces choses, les repassant dans son cœur.

20 Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu de tout ce qu'ils avaient entendu et vu, selon ce qu'il leur avait été dit.

21 Le huitième jour, auquel l'enfant devait être circoncis, étant arrivé, on lui donna le nom de Jésus, que l'ange avait indiqué avant qu'il fût conçu dans le sein de sa mère.

22 Quand les jours de la purification de Marie furent accomplis, selon la loi de Moïse, ils le portèrent à Jérusalem, pour le présenter au Seigneur,

23 selon qu'il est prescrit dans la loi du Seigneur : Tout enfant mâle premier-né sera consacré au Seigneur ;

24 et pour offrir en sacrifice, selon qu'il est prescrit dans la loi du Seigneur, deux tourterelles, ou deux petits de colombes.

25 Et voici qu'il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon, et cet homme était juste et craignant Dieu, et il attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit-Saint était en lui.

26 Et il lui avait été révélé par l'Esprit-Saint qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Christ du Seigneur.

27 Il vint au temple, poussé par l'Esprit de Dieu. Et comme les parents de l'enfant Jésus l'apportaient, afin d'accomplir pour lui ce que la loi ordonnait,

28 il le prit entre ses bras, et bénit Dieu, et dit :

29 Maintenant, Seigneur, vous laisserez votre serviteur s'en aller en paix, selon votre parole,

30 puisque mes yeux ont vu le salut qui vient de vous,

31 que vous avez préparé à la face de tous les peuples :

32 lumière pour éclairer les nations, et gloire d'Israël votre peuple.

33 Son père et sa mère étaient dans l'admiration des choses qu'on disait de lui.

34 Et Siméon les bénit, et dit à Marie sa mère : Voici que cet enfant est établi pour la ruine et pour la résurrection d'un grand nombre en Israël, et comme un signe qui excitera la contradiction,

35 et, à vous-même, un glaive vous percera l'âme, afin que les pensées de cœurs nombreux soient dévoilées.

36 Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d'Aser ; elle était très avancée en âge, et elle avait vécu sept ans avec son mari depuis sa virginité.

37 Elle était veuve alors, et âgée de quatre-vingt-quatre ans ; elle ne s'éloignait pas du temple, servant Dieu jour et nuit dans les jeûnes et les prières.

38 Elle aussi, étant survenue à cette même heure, elle louait le Seigneur, et parlait de lui à tous ceux qui attendaient la rédemption d'Israël.

39 Après qu'ils eurent tout accompli selon la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville.

40 Cependant l'enfant croissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était en lui.

41 Ses parents allaient tous les ans à Jérusalem, au jour solennel de la Pâque.

42 Et lorsqu'il fut âgé de douze ans, ils montèrent à Jérusalem, selon la coutume de la fête ;

43 puis, les jours de la fête étant passés, lorsqu'ils s'en retournèrent, l'enfant Jésus resta à Jérusalem, et ses parents ne s'en aperçurent pas.

44 Et pensant qu'il était avec ceux de leur compagnie, ils marchèrent durant un jour, et ils le cherchaient parmi leurs parents et leurs connaissances.

45 Mais ne le trouvant pas, ils revinrent à Jérusalem, en le cherchant.

46 Et il arriva qu'après trois jours ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant.

47 Et tous ceux qui l'entendaient étaient ravis (étonnés) de sa sagesse et de ses réponses.

48 En le voyant, ils furent étonnés. Et sa mère lui dit : Mon fils, pourquoi as-tu agi ainsi avec nous ? Voici que ton père et moi nous te cherchions, tout affligés.

49 Il leur dit : Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu'il faut que je sois aux affaires de mon Père ?

50 Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait.

51 Et il descendit avec eux, et vint à Nazareth ; et il leur était soumis. (Or) Sa mère conservait toutes ces choses dans son cœur.

52 Et Jésus croissait en sagesse, et en âge, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.

Continuar Lendo