Connect with us

Bíblia VIGOUROUX

Marcos 10

1 Jésus, étant parti de là, vint aux confins de la Judée, au-delà du Jourdain ; et de nouveau les foules s'assemblèrent auprès de lui, et, selon sa coutume, il les instruisit de nouveau.

2 Et s'approchant, les pharisiens lui demandèrent, pour le tenter : Est-il permis à un homme de renvoyer sa femme ?

3 Mais il leur répondit : Que vous a ordonné Moïse ?

4 Ils dirent : Moïse a permis d'écrire un acte de divorce, et de la renvoyer.

5 Jésus leur répondit : C'est à cause de la dureté de votre cœur qu'il a écrit pour vous cette ordonnance.

6 Mais au commencement de la création, Dieu fit un homme et une femme.

7 C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et il s'attachera à sa femme,

8 et ils seront deux dans une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair.

9 Ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare donc pas.

10 Dans la maison, ses disciples l'interrogèrent encore sur le même sujet.

11 Et il leur dit : Quiconque renvoie sa femme et en épouse une autre, commet un adultère à l'égard de celle-là.

12 Et si une femme renvoie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère.

13 On lui présentait de petits enfants, afin qu'il les touchât ; mais les disciples repoussaient durement ceux qui les présentaient.

14 Jésus, les voyant, en fut indigné, et leur dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les empêchez pas ; car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent.

15 En vérité, je vous le dis, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant, n'y entrera pas.

16 Et les embrassant, et imposant les mains sur eux, il les bénissait.

17 Comme il se mettait en chemin, quelqu'un accourut, et, fléchissant le genou devant lui, il lui demandait : Bon maître, que ferai-je pour acquérir la vie éternelle ?

18 Jésus lui dit : Pourquoi m'appelles-tu bon ? Personne n'est bon, si ce n'est Dieu seul.

19 Tu connais les commandements : Ne commets pas l'adultère ; ne tue pas ; ne dérobe pas ; ne porte pas de faux témoignage ; ne fais tort à personne ; honore ton père et ta mère.

20 Il lui répondit : Maître, j'ai observé toutes ces choses depuis ma jeunesse.

21 Jésus, l'ayant regardé, l'aima, et lui dit : Il te manque une chose ; va, vends tout ce que tu as et donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel ; puis viens et suis-moi.

22 Mais lui, affligé de cette parole, s'en alla triste, car il avait de grands biens.

23 Alors Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples : Qu'il est difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu !

24 Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Mais Jésus, reprenant, leur dit : Mes petits enfants, qu'il est difficile à ceux qui se confient dans les richesses d'entrer dans le royaume de Dieu !

25 Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille, qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu.

26 Ils furent encore plus étonnés, et ils se disaient les uns les autres : Et qui donc peut être sauvé ?

27 Jésus, les regardant, dit : Cela est impossible aux hommes, mais non pas à Dieu ; car tout est possible à Dieu.

28 Alors Pierre se mit à lui dire : Nous, voici que nous avons tout quitté, et que nous vous avons suivi.

29 Jésus répondit : En vérité, je vous le dis, personne ne quittera sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou ses enfants, ou ses champs, pour moi et pour l'Evangile,

30 qu'il ne reçoive cent fois autant, maintenant, en ce temps présent, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants et des champs, avec des persécutions, et, dans le siècle futur, la vie éternelle.

31 Mais beaucoup des premiers seront les derniers, et beaucoup des derniers les premiers.

32 Or ils étaient en chemin pour monter à Jérusalem ; et Jésus marchait devant eux, et ils étaient troublés, et ils le suivaient avec crainte. Et prenant de nouveau les douze à part, il se mit à leur dire ce qui devait lui arriver :

33 Voici que nous montons à Jérusalem, et le Fils de l'homme sera livré aux princes des prêtres, et aux scribes, et aux anciens ; ils le condamneront à mort, et ils le livreront aux gentils ;

34 et ils l'insulteront, et cracheront sur lui, et le flagelleront, et le feront mourir ; et il ressuscitera le troisième jour.

35 Alors Jacques et Jean, fils de Zébédée, s'approchèrent de lui, en disant : Maître, nous voulons que vous fassiez pour nous tout ce que nous demanderons.

36 Mais Il leur dit : Que voulez-vous que je fasse pour vous ?

37 Et ils dirent : Accordez-nous d'être assis, l'un à votre droite, et l'autre à votre gauche, dans votre gloire.

38 Mais Jésus leur répondit : Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire le calice que je dois boire, ou être baptisé du baptême dont je dois être baptisé ?

39 Ils lui dirent : Nous le pouvons. Mais Jésus leur dit : Vous boirez, en effet, le calice que je dois boire, et vous serez baptisés du baptême dont je dois être baptisé ;

40 mais, quant à être assis à ma droite ou à ma gauche, il ne m'appartient pas de vous le donner à vous, mais à ceux pour lesquels cela a été préparé.

41 Et les dix autres, entendant cela, commencèrent à s'indigner contre Jacques et Jean.

42 Mais Jésus, les appelant, leur dit : Vous savez que ceux qui sont regardés comme les chefs des nations les dominent, et que leurs princes ont puissance sur elles.

43 Il n'en est pas de même parmi vous ; mais quiconque voudra devenir le plus grand, sera votre serviteur ;

44 et quiconque voudra être le premier parmi vous, sera le serviteur de tous.

45 Car le Fils de l'homme lui-même n'est pas venu pour être servi, mais pour servir, et pour donner sa vie comme la rançon d'un grand nombre.

46 Ils vinrent ensuite à Jéricho ; et, comme il partait de Jéricho avec ses disciples et une foule considérable, le fils de Timée, Bartimée l'aveugle, était assis sur le bord du chemin, demandant l'aumône.

47 Ayant appris que c'était Jésus de Nazareth, il se mit à crier et à dire : Jésus, Fils de David, ayez pitié de moi.

48 Et beaucoup le menaçaient pour qu'il se tût ; mais il criait bien plus fort : Fils de David, ayez pitié de moi.

49 Alors Jésus, s'arrêtant, ordonna qu'on l'appelât. Et ils appelèrent l'aveugle, en lui disant : Aie bon courage ; lève-toi, il t'appelle.

50 Ayant jeté son manteau, il vint en sautant vers Jésus.

51 Et Jésus, prenant la parole, lui dit : Que veux-tu que je te fasse ? L'aveugle lui répondit : Rabboni (Maître), que je voie.

52 Jésus lui dit : Va, ta foi t'a sauvé. Et aussitôt il vit, et il suivait Jésus sur le chemin.

Continuar Lendo